Croque la rue et l’instant 

Arts plastiques, écriture, musique et danse

Quatuor impro… bable


 

Une animation artistique pluridisciplinaire, aussi bien en intérieur que dans l’espace public.

Une danseuse, un musicien, une auteure, un peintre-sculpteur, aguerris aux situations non conventionnelles, improvisent ensemble des séances contrastées, colorées, construites in situ, in facto.

 

Croque la rue et l’instant, c’est une histoire de présence entre le moment et l’espace. Une expression sensorielle où sculpture, musique, danse et écriture se mêlent et s’en mêlent.

 

Au gré de leurs perceptions, de leur culture, de leurs imaginaires et de leurs médiums, au gré des silhouettes et des visages, ils sont quatre, ils sont un, à tisser une histoire. Dialogue entre rêve et réalité. 

Croque la rue et l’instant propose un regard sur l’instant, le lieu, les personnes présentes et passantes.

 

La danseuse a plus d’un tour dans son sac, le peintre-sculpteur plus d’un pinceau dans sa besace (dessins, aquarelles, croquis, argile), l’auteure plus d’un genre sur sa page blanche, le musicien plus d’un instrument dans sa charrette (handpan, conques, didjeridoo, alboka, flutes harmoniques, guimbardes, trombone, sousaphone, bols, puusarvi). Les combinaisons se créent sur l’instant, après la perception du lieu et des envies d’ambiance, le tout partagé avec le public.

 

Public… pas spectateur ! Chaque personne entre dans l’histoire. La rencontre est concrète. Elle souligne le réel. 

Le public se groupe ou non autour du quatuor, se pose ou regarde en déambulant. Le quatuor interroge, contente, surprend, pose. Il met en valeur l’instant, sa fugacité, qui prend une trace matérielle au fur et à mesure par le dessin et l’histoire qui s’écrit. 

 

Parce que les quatre captent et interprètent le présent, parce que l’histoire humaine s’écrit dans l’instant, que rien dans cette création instantanée n’est figé ou prédéfini, une passerelle, accessible, hors jugement, s’ouvre et étonne. Leur jeu offre une autre perception, un temps suspendu, qui se dilate, qui s’éclaire.  

 

Inspirer le moment et l’espace et expirer avec nos sens, au fil de l’envie de la rue, de ses boutiques, de ses hommes, de ses femmes, flâneurs ou studieux, bohèmes ou zélés, au fil des imprévus et des coins de rues, au fil des espaces d’une bibliothèque, d’une salle de lecture à une ludothèque !

 

Croque la rue et l’instant, juste une invitation au voyage…ici !

1.jpg

Gudrun Skamletz

2_edited.jpg

Jacques Canonici

Alexandra Zaba

4.jpg

Thierry Bouchier